vendredi 31 mai 2013

RECETTE DE LA MARQUISE AU CHOCOLAT... UNE VRAIE TUERIE !!!

RECETTE DE LA MARQUISE AU CHOCOLAT
(se prépare la veille)


Ingrédients pour 8 personnes :

- 250 g de chocolat noir (minimum 56 % cacao)
- 100 g de sucre
- 200 g de beurre doux
- 6 oeufs


  • Commencez par les oeufs : Séparez les blancs des jaunes.
  • Fouettez vivement les jaunes avec 40 g de sucre.
  • Montez les blancs en neige. Dès qu'ils commencent à se tenir, ajoutez les 60 g de sucre (afin de serrer les blancs) et continuez à fouetter.
  • Faites fondre le chocolat avec le beurre (Attention, le chocolat ne doit pas cuire... donc pas trop chaud !)
  • Mélangez les préparations jaunes/sucre et chocolat/beurre doux
  • A l'aide d'un fouet, incorporez le mélange ci-dessus aux blancs en neige
  • Chemisez un moule à cake et entreposez au congélateur.
  • Sortez la marquise 1/2 heure avant de servir.
  • Accompagnez d'une boule de glace noix de coco et d'une sauce chocolat ou d'une crème anglaise.



jeudi 30 mai 2013

Ch'ti rapport du jeudi 30 mai 2013



Ch'ti rapport du jeudi 30 mai 2013




Je me réveille à 6 H 00... avant mon réveil ! Je l'ai eu... pour une fois que je suis plus rapide que lui.

J'accueille Gédéon à 7 H 30 et Mathurin à 9 H 30... vers 10 H 30 nous avons la visite de Clémentine, assistante maternelle, avec ses trois loupiots : Bernard, Raymond, Armand. Mathurin est un peu déboussolé, il faut partager les jouets... Pas facile. Il s'adapte assez rapidement. Il aime le contacte avec les autres. Quant à Gédéon, il sourit à Clémentine... un vrai charmeur ! Les dents le titillent encore...

C'est l'heure du déjeuner : rien à signaler. Quoi que... Monsieur Gédéon se met à pleurer dès qu'il voit Mr Y ! De son côté, Mathurin explose de joie !!! Mr Y fredonne "ma gueule" de Johnny... rien n'y fait, Gédéon pleur. Il lui parle, Gédéon pleur. J'installe Gédéon sur le tapis de jeu, Gédéon sourit ! Je crois que Mr Y est vexé...

La princesse Louisette nous rejoint après le déjeuner à 13 H 30... bien fatiguée. Le temps de se dire « bonjour », du change et direction les bras de Morphée. Idem pour ses copains.

Mathurin nous quitte au environ de 16 H 00. Après son départ Gédéon prend son goûter, puis c'est le tour de la belle.


Nous nous installons sur le tapis pour jouer... Nous écoutons de la musique de cirque. Les enfants adorent : Gédéon bouge ses pieds et bras, Louisette se dandine et frappe des mains. Philomène rentre de l'école s'installe près de Louisette et chante « le p'tit prince a dit... », Louisette est enchantée.


Bon week-end... Merci à Marguerite et Sathurnin !


A lundi, sous le soleil ?



mercredi 29 mai 2013

Gédéon a mal aux dents !!!



Gédéon a mal aux dents !!!
Mercredi 29 mai 2013



Ma journée a commencé à 5 H 00... Non Mathurin ne boit pas de bière ! Il faut que je m'explique avec l'inspecteur académique que ma fille, Philomène, est au fond de la piscine... mais bien vivante et il ne comprend rien !!! pfff aucun sens... les questions fusent dans ma p'tite tête.



Gédéon arrive à 7 H 30 et Louisette à 7 H 50 toujours aussi agréables, sourires, visiblement contents de venir chez Sofy. Le rituel : le bib ', les chants, les jeux... puis vient l'heure de la première sieste.


Aïe, aïe... Gédéon se réveille grincheux, baveux !!! LES DENTS. Ggrrr chez Sofy on n'aime pas les poussées dentaires !!!! on entend « la nature est bien faite » et bien moi je dis « NON !!! »... Voir mes bébés souffrir, ça me fait mal au cœur ! J'me sens impuissante... Louisette est digne dans la douleur... elle souffre en silence ! Mais souffre aussi...
Au sujet des dents... n'achetez pas de collier d'ambre. Un bébé est décédé, étranglé. De plus, l'efficacité n'est point prouvé.


Mathurin nous a rejoint à 9 h 45. Quitter papa, pas facile. Je propose un biscuit cuillère et papa peut partir... Gourmand !


Mathurin est bien calme ce matin... il prépare une attaque, j'en suis certaine. Je surveille Louisette... Je suis en mode protection rapprochée. Perdu ! Il s'attaque à Gédéon. Mince, il pleure. Les dents + une attaque du grand, c'est trop ! J'étends mon champ d'action... Les petits sont sous haute protection. Mathurin traquée par son ass mat, part jouer avec les Megabloc.


L'heure du repas... rien à signaler ! Mathurin a mangé les ¾ de son assiette, seul.


Carmen, Casimir et Sofy jouent avec les trois loulous avant de faire la deuxième sieste.


Gédéon est toujours grincheux et baveux à son réveil... GGGRRRRR !


Bonne nuit et à demain !





mardi 28 mai 2013

Bref rapport du mardi 28 mai 2013



Bref rapport du mardi 28 mai 2013



Ma journée commence à 6 H 15... bien dormi ! J'suis au taquet !




Mathurin ne sera pas parmi nous aujourd'hui... son papa va le chouchouter, quel veinard !


Gédéon arrive à 7 H 30, avec la banane !!!! Je lui présente le biberon que maman m'a fourni. Rien à faire... il refuse et je ne comprends pas pourquoi. Donc, je transvase dans mon biberon. Il se délecte de sa boisson lactée. Gédéon me fait tourner en rond !?
Louisette se présente à 7 H 50, toujours avec sa joie de vivre. La demoiselle prend son biberon et joue avec Philomène.


Nous nous préparons pour accompagner Philomène au car. Gédéon pleure... et arrête dès que l'on quitte l'arrêt du car ! Est-ce pour s'attirer la compassion des écolières ? Louisette est patiente...


A notre retour, nous nous installons pour chanter, danser, jouer. Gédéon se tourne, retourne et essaie de se soulever à la force des bras... une force de la nature. Louisette essaie de se mettre debout, à l'aide des barreaux du parc... Elle préfère rester au sol !


Louisette se trémousse, grogne... Vite le pot ! Je n'en reviens toujours pas : 10 mois et presque propre ! Elle m'épate...


9 H 30 des signes de fatigue... Allez change, berceuse et dodo !!! 1 H 30 pour la Miss et 2 H pour Mister.


Nous prenons le déjeuner sans problème... 13 H, Mr Y rentre dans la cuisine... Gédéon se met à pleurer !!! Nous décidons de le mettre sur le tapis de jeu et fermons la porte. Il ne pleure plus. Nous ouvrons la porte. Il pleure à nouveau. Nous fermons la porte... quatre fois !!!! puis nous retrouvons notre Gédéon souriant et agréable.


14 H 30... change, berceuse, dodo. 1 H 30 pour Mister et 2 H pour la Miss.


Goûter pour tout le monde et comptines, chansons...


Demain, nous retrouvons Mathurin !!



Bonne nuit les enfants et à demain


lundi 27 mai 2013

LE LUNDI AU SOLEIL... Lundi 27 mai 2013



Lundi 27 mai 2013



Ma journée commence à 6 H 15... dur, très dur ! Allez courage lève-toi Sofy... 


7 H 30, je retrouve Gédéon. Il me sourit... ouf il ne m'a pas oublié ! Maman nous quitte pour son boulot. L'heure du biberon. "Pourquoi ne veux-tu pas boire ton biberon ???" J'essaye de changer de tétine... non, rien n'y fait ! Essayons de changer de biberon... youpi !!! il avale sa boisson lactée.


8 H 10, la princesse « Louisette » arrive, Souriante et bavarde... J'adore !
Nous nous préparons pour accompagner Philomène au car... Le trajet n'est pas assez long pour Gédéon, ce dernier pleur ! Les écolières essayent de le consoler mais rien n'y fait. Philomène monte dans le car et je reprends le chemin du retour... tiens sa bouge... Gédéon cesse de pleurer.


Nous nous installons sur le tapis où nous chantons et jouons. 9 H 15 des signes de fatigue apparaissent... allez dodo!!!


10 H 30, Mathurin nous fait l'honneur de sa présente... dès qu'il me voit, fait demi tour... normal quoi ! « Mathurin on va jouer dans le jardin ? »... « Au revoir Papa... à ce soir !!! ». Donc nous jouons dans le jardin. J'entends Lilas-Rose « griffer » son lit... « Mathurin on rentre, on va chercher la Mistinguett ! »... rentrer ? « COLERE » !!! l'âge de la petite adolescence... étape normal dans le développement de l'enfant.


11 H 45, l'heure du repas. On commence par les plus petits. Une complicité commence à naître entre Louisette et Gédéon : Des p'tits regards amusés, un pouffe avec sa bouche, l'autre imite... que du bonheur ! Mathurin a mangé la moitié de son assiette seul (concombre, riz avec des dés de légumes : poivron, courgette, aubergine, tomate, rôti de porc, yaourt, pain). La cuillère est mieux tenue.


Jeux libres, change, berceuse et dodo !!!


Je tiens à remercier Mathurin : il n'a pas embêté Louisette de la journée … quel progrès!


dimanche 26 mai 2013

MON COEUR FAIT BOUM !


AMOUR... AMOUR...




Lorsque vous êtes là, 

autour de moi, 

mon coeur explose de joie !



Ferdinand, Carmen, Casimir et Philomène...






MERCI LA VIE !

MERCI LES ENFANTS !


TOI AUSSI, JE T'AIME...




samedi 25 mai 2013

Recette des crevettes à la mexicaine

Recette des crevettes à la mexicaine
(pour 4 personnes)


- 400 g de crevette
- 1 c à café de cumin
- le jus d'un citron vert
- 4 gousses d'ail
- quelques feuilles de coriandre
- huile d'olive

Décortiquez les crevettes en ne gardant que le bout de leur queue.

Préparez la marinade : cumin + jus de citron vert + cumin + ail râpé + coriandre émincée

Mettez les crevettes dans la marinade. Mélangez et laissez reposer au moins deux heures au frais.

Passez les crevettes égouttées dans une poêle avec un peu d'huile d'olive pendant 3 minutes.

Dressez dans l'assiette et servez au plus vite.

A déguster avec une mayonnaise au poivron



BON APPETIT !


vendredi 24 mai 2013

Mirza, Lassie, Bill, Milou, Rantanplan, Rintintin, Snoopy... nos fidèles amis !


LE CHIEN ET L'ENFANT

Mirza, Lassie, Bill, Milou, Rantanplan, RintintinSnoopy... nos fidèles amis !!!!



Le chien (Canis lupus familiaris) est la sous-espèce domestique de Canis lupus, un mammifère de la famille des canidés qui comprend également le loup gris, ancêtre sauvage du chien, et le dingo, chien domestique redevenu sauvage.
Le chien est la première espèce animale à avoir été domestiquée par l'homme pour l'usage de la chasse dans une société humaine paléolithique qui ne maîtrise alors ni l'agriculture ni l'élevage.


Le chien :

  • Sécurise
  • Valorise l'estime de soi
  • Ne juge pas
  • Apaise
  • Stimule (moteur de motivation)
  • Apporte sa spontanéité 
  • Développe la relation affective
  • Diminue le stress et l'anxiété (antidépresseur)
  • Vecteur social
  • Complice, confident (interlocuteur privilégié)
  • Partenaire de jeu
  • Apporte l'autonomie aux personnes handicapées (liberté, indépendance)
  • Désacralise et adoucit l'image du soignant
  • Tiers dans la position duelle qui facilite la communication

Hubert Montagner est professeur des universités en retraite, ancien directeur de L’INSERM, chercheur en psychophysiologie et auteur entre autres de L’enfant et l’animal, publié aux éditions Odile-Jacob en 2002.


L’animal fait-il partie de la famille ?
Pr. Hubert Montagner : Mais c’est le cas. Il ne faut pas confondre animal de compagnie et animal familier. L’animal familier fait partie de la famille. Il ne juge pas, ne gronde pas et a toujours l’air d’adhérer à ce que disent ou font ses maîtres, ce qui a pour conséquence qu’ils ont une totale confiance en lui.

On a l’impression que, parfois, les familles font une totale confiance en l’animal et qu’ils vont même jusqu’à lui prêter des sentiments.
Pr. H. M. : Le chien perçoit qu’il est accueilli et a un comportement qui va faire qu’il sera très bien accepté par la famille et que ses maîtres vont lui faire confiance. Mais il est vrai que les êtres humains attribuent parfois des positions ou des attitudes qu’ils n’interprètent pas toujours bien. Un chien heureux a un comportement qui peut être interprété comme des manifestations de tendresse ou d’amour.

Pourquoi le courant passe-t-il aussi bien avec les enfants ?
Pr. H. M. : L’animal familier est pour l’enfant un être ludique, un véritable partenaire de jeu. Le chien, par exemple, fait une roulade ou le beau. Cela fait rire l’enfant, ce qui va automatiquement motiver l’animal, qui va en rajouter.
Le chien ne demande pas d’explication, il est toujours disponible pour l’enfant. L’enfant va être totalement libre dans sa relation au chien, il va libérer des émotions, comme la joie ou la peur, la colère, la tristesse, la surprise ou le dégoût (qui sont des émotions universelles) et va libérer son langage, car le chien ne peut ni le reprendre ni le juger. Il va devenir son confident.
Par exemple, il va pouvoir dire à son chien : "Papa est méchant, je vais le tuer". Le chien aura l’air d’adhérer à ce que l’enfant dit et lui manifester de la tendresse et du réconfort. L’enfant va se sentir compris et lui manifester de la tendresse. Ce n’est pas tous les jours qu’il rencontre un partenaire comme ça : qui accepte qu’il libère ses émotions de la sorte !

Le chien est-il bénéfique pour les enfants ?
Pr. H. M. : Bien sûr ! Déjà, parce que l’animal va aider l’enfant à développer son langage, mais aussi parce qu’il va tester en permanence différents comportements avec le chien, et celui-ci va réagir. L’enfant va donc découvrir sa capacité à influencer l’animal, et cela est très important pour l’estime de soi. De plus, le chien peut avoir des effets apaisants et sécurisants. Par les émotions et les affects qu’ils mobilisent et ont l’air de partager, l’enfant et le chien développent souvent entre eux un attachement profond.


On entend tous les jours des histoires de chiens qui mordent des enfants, parfois très gravement. Pourquoi y a-t-il ce genre d’accidents ?

Pr. H. M. : C’est une question de compréhension de l’autre. Le chien apprend à décoder l’enfant, mais si l’enfant transgresse son comportement pour une raison ou pour une autre, parce qu’il a peur ou qu’il est malade, cela risque de troubler le chien, qui ne comprend plus l’enfant.
Il faut, même avec un animal familier en qui l’on a confiance, être réaliste et faire attention. Si on prend l’exemple d’un bébé qui pleure, en l’absence de ses maîtres, le chien ne va pas comprendre ce qui se passe, il va être dérouté et peut se sentir menacé. Il va vouloir faire cesser les pleurs, cela peut s’avérer problématique. Des bébés ont été étouffés dans cette situation par un chien jusque-là "sans histoire" qui faisait partie de la famille, alors que les parents avaient "tourné le dos" juste un instant, rassurés par la présence de l’animal de confiance auprès de l’enfant.

L’enfant, qui s’est fait mordre, peut-il être perturbé ?
Pr. H. M. : Oui, car l’enfant joue et reçoit une agression comme réponse. Il ne comprend pas et peut développer une phobie, et avoir peur dès qu’il se retrouvera en présence d’un chien.

Que peut-on faire dans ces cas-là ?
Pr. H. M. : Il faut de nouveau recommencer la familiarisation avec un autre animal, un petit chiot par exemple. Peu à peu, au contact de ce petit être, il reprendra confiance.

Quelles sont les règles de base à respecter quand on souhaite acquérir un chien ?
Pr. H. M. : Les chiens sont de remarquables compagnons, mais il convient d’être prudent dès lors qu’ils partagent un habitat avec de jeunes enfants, quelle que soient la race de l’animal et la qualité des ses relations avec les personnes.
Lorsqu’une famille a le double projet d’avoir un bébé et d’adopter un chien, il est souhaitable qu’elle acquière celui-ci avant la naissance de l’enfant. Elle donne ainsi au chien le temps de se familiariser avec l’environnement, de prendre des repères et des habitudes, et de se sentir sécurisé et d’induire de la sécurité chez ses partenaires quotidiens. Il faut ensuite présenter le bébé à l’animal dès les jours qui suivent la naissance, pour que celui-ci accepte, connaisse les rythmes et comportements particuliers du nouveau partenaire. Le chien apprend en même temps à tolérer, connaître et reconnaître les pleurs et les odeurs du bébé.

Et si l’enfant est déjà grand ou qu’il y en a plusieurs ?
Pr. H. M. : Il faut présenter l’animal à l’enfant, et l’enfant à l’animal (il est très important que les parents soient présents lors de ces présentations). Et il faut que ce dernier soit introduit dans le "jeu" des interactions entre les différents membres de la famille.
Pour qu’une familiarité s’installe et être en confiance, il faut expliquer à l’enfant qu’il ne doit pas déranger l’animal qui dort ou qui mange.
Propos recueillis par Françoise Cros de Fabrique, en janvier 2009.

Conseils (de base) d'éducation. Il est impératif que le chien soit « un dominé » et non « un dominant », pour ce faire :
  • Le chien dort et mange dans une pièce autre que celle de ses maîtres.
  • On ne donne jamais à manger au chien quand la famille est attablée. 
  • On taquine le chiot lorsqu'il mange (rôle de l'adulte). De ce fait, le chiot, qui deviendra adulte, ne montrera pas les crocs à l'approche de sa gamelle.
  • Lorsqu'il fait la « fête » à l'arrivée de ses maîtres, l’empêcher de sauter en levant le genou et surtout pas de caresses.
  • On ne caresse pas un chien qui le demande.
  • Ne jamais laisser le chien s'installer sur un lit, un canapé, un fauteuil.
  • Le promener régulièrement.
  • Donner des ordres simples.
  • Lorsque le chiot mord, il faut appuyer (doucement mais fermement) le pouce sur sa langue (ce n'est pas confortable pour le chien, qui stoppe de suite)
  • On ne corrige pas son chien avec la main
  • On ne laisse jamais un chien seul avec un enfant

Médiation animale :



En cas de besoins très spécifiques, il existe :

Association Nationale d’Éducation de Chiens d’Assistance pour Handicapés (ANECAH) 
155, rue Nationale - 75013 Paris
Tél. : 01 45 86 58 88 - Fax : 01 45 86 50 76

Handi'Chiens
Liste des clubs canins :

S.P.A. :

ON N'ABANDONNE PAS SON ANIMAL !!!
POUR LES VACANCES, PENSEZ FAMILLE, AMIS, ASSOCIATIONS...



QUE RISQUE-T-ON POUR AVOIR ABANDONNE SON ANIMAL ?


2 ANS DE PRISON
30 000 € D'AMENDE
 Le tribunal peut interdire la détention d'un animal, à titre définitif ou non

SOYEZ RESPONSABLE... MERCI POUR EUX !

jeudi 23 mai 2013

Mathurin est de bonne humeur ce matin, y a des matins comme ça... Jeudi 23 mai 2013

Mathurin est de bonne humeur ce matin, y a des matins comme ça

Jeudi 23 mai 2013



Ma journée commence à 6 H 30... J'ai la patate !!!


Gédéon est toujours en vacances et Louisette est toujours chez maman Eulalie.


J'accueille Mathurin à 8 h... aucune contestation, aucune colère, ce n'est que du bonheur ! Le pourquoi ? Il a faim... pfff ce n'est pas pour mes beaux yeux !


Après avoir englouti son bib', nous nous préparons pour accompagner Philomène au car. Cette dernière ne me fait pas de crise, car je lui ai dit que si tout se passe bien nous irons faire du toboggan ce soir (je sais... ce n'est pas beau le chantage!!!).


De retour à la maison, nous chantons la chanson pour se dire bonjour... c'est moins drôle quand on est seul !!! vivement que Louisette et Gédéon nous reviennent. Nous chantons. Mathurin a décidé de vider toutes les caisses de jouets... je l'observe... Je ris... il essaie de grimper dans une caisse... la caisse est trop haute... pas de souci... il couche la caisse et enfonce sa tête dedans... il n'arrive plus à retirer le haut de son corps !!! "maman, maman" ... un S.O.S. ... j'interviens ! et recommence à deux reprises... même finalité... je ris !


Nous nous préparons pour partir à la matinée récréative. Aujourd'hui c'est « atelier »... Nous apprenons une nouvelle chanson pour se dire « bonjour ! » :

bonjour, bonjour, bonjour là là là,
Bonjour Erelle, Bonjour Soline, Bonjour Peyo,
bonjour, bonjour, tout le monde est là !
Bonjour bonjour bonjour là là là" et on recommence avec les prénoms des autres enfants...
(j'avoue que j'ai perdu l'air...)


Mathurin s'éclate, il ne sait pas où donner de la tête. On nous propose six ateliers :


1 – Jeu d'encastrement
2 – Jeu de construction : briques géantes
3 – Jeu de construction : Smartmax
4 – Jeu de construction : Lego
5 – Jeu de construction : Tubes à empiler
6 – Jeu de construction : Formes à emboîter géantes (type Duplo XXL)


Nous revenons à la maison vers 11 heures et des poussières... Je prépare à manger pour le jeune homme. Pendant que ce dernier joue sur le parcours de motricité.


Mathurin passe à table : Betteraves, rôti de porc, riz, carottes, vache qui rit, yaourt chocolat, pain.
Jeux libres pendant que Sofy mange avec Mr Y et Casimir.


Allez au change, au lit... une berceuse et chut il s'endort !
Dodo mon ourson Fais des rêves d'or Mon joli trésor Ronronnette ronron Quand tu te réveilleras Maman (ou Sofy) sera là Quand tu te réveilleras
Maman (ou Sofy) sera là 


La sieste à durée 2 H 30, parce que je l'ai réveillé  !!!


Mathurin prend son goûter et part jouer... à embêter Philomène !! Attention, elle n'est pas fine la p'tite ! « Arrête Mathurin, où je te griffe comme un ours blanc !!!!! »... « on se calme, on se calme »... Chacun part de son côté et l'ordre revient.
Quant Mathurin nous quitte. Je prépare Philomène afin de l'emmener au parc (il faut bien que je tienne parole... un deal est un deal!)


Je remercie une nouvelle fois Marguerite et Sathurnin pour ce long week-end !


                                      



mercredi 22 mai 2013

Tout roule chez "moa" !!! mercredi 22 mai 2013


Tout roule chez « moa » !!!!

Mercredi 22 mai 2013



Gédéon est toujours en vacances
Mathurin est seul avec Sofy


Ce dernier arrive à 9 H 00. J'ouvre ma porte. Il me regarde et fait demi tour (ça fait plaisir !) cette manœuvre est difficile et boum, face contre terre. Un p'tit bisou, un p'tit gâteau et salut papa tu peux me lâcher... j'suis prêt !



Nous nous installons sur le tapis, chantons et jouons.


Soudain, pour qui pourquoi, une colère surgit ? Se lève et pique une colère « tétine !!!»... rien n'y fait, refus du câlin... « tu veux dormir ? » (il s'est réveillé à 8 H cela m'étonne un poil). Il me fait un « oui » avec la tête. Direction la chambre (je ne suis pas convaincue qu'il soit fatigué), je l'installe dans sa turbulette, lui donne la tétine. Le temps de fermer les volets, de voir si rien de dangereux ne se trouve à porter de main autour de son lit. Il s'est endormi !!! Cela cache-t-il quelque chose ?

Mathurin se réveille... Il me montre du doigt la chambre de x... Je rentre dans la pièce et je lui montre le lit, qui est vide, afin qu'il prenne conscience de son absence. "Mais elle est où ?" me dit-il. x xx préférée lui manque !!! Pour lui changer les idées, nous chantons les livres « 1,2,3 nous irons au bois », « trois p'tites souris vertes », « le p'tit prince à dit », lisons et touchons les livres à matières...


Puis nous allons manger : betteraves, riz avec un peu de purée aux haricots verts avec du poulet, yaourt, pain.


Nous nous préparons pour aller chercher les collégiens, qui n'ont pas de car ce midi. Nous rentrons et jouons dans le jardin... trop bien !!! Mathurin se défoule : cabane, garage (il essaie d'ouvrir la porte du garage où se trouve le fauve en pâte de guimauve), foot, tracteur, vélo (trop grand pour lui, mais ça ne le décourage pas!), puis recabane, regarage, refoot...
« Mathurin, il est l'heure de se coucher !! »... après avoir galopé après Monsieur (il ne se laisse pas faire le bougre ! lol), ce dernier va se coucher.

Après 1 heure de sieste... câlin avec Sofy, câlin avec Mr Y, câlin avec Carmen !!!!


l'heure de goûter, de danser et de chanter « Tortue têtue »...


Nous nous dirigeons vers le jardin, afin de jouer en plein air... au foot avec Casimir, au marchand de glaces avec Philomène et Sofy, dans le bac à sable et Mathurin essaie toujours et encore de libérer le chien !


17 H 10 rentrons vite... maman va arriver. Tiens, Mathurin vient de faire une découverte : il met sa bouche en cul-de-poule et fait des bulles... Ça l'amuse et à vrai dire moi aussi !


A demain !