vendredi 23 juin 2017

Recette de cookies aux noix et plus

Recette de cookies aux noix et plus



Ingrédients :
  • 120 g de beurre doux ramolli
  • 180 g de sucre roux ou sucre vanillé maison
  • 220 g de farine
  • 1 oeuf
  • 1/2 c. à café de levure
  • 1/2 c. à café de sel
  • 1 c. à soupe 1/2 de rhum brun antillais
  • 100 g de mélange graines de chef : dès de figues, raisins et éclats de noix de chez SUN
  • 80 g de cranberries du Quebec de chez Frut Sy
  • 60 g d'éclats de noisettes


  Deux techniques : au robot avec feuille ou avec vos mains... A vous de choisir !
  • Travaillez le beurre en pommade avec le sucre.
  • Ajoutez l'oeuf.
  • Ajoutez la farine, la levure et le sel.
  • Ajoutez le rhum.
  • Ajoutez les dès de figues, raisins, noix, noisettes et cranberries
  • Remuez délicatement.

  • Mettre l'appareil au réfrigérateur pendant au moins une heure.

  • Préchauffez le four à 145°C.

  • Sur une plaque silicone faire des petites boules.
  • Enfournez 20 minutes à 145°C.
  • Sortez la grille du four.
  • Laissez refroidir au moins 30 minutes.



samedi 17 juin 2017

Recette de la tarte aux mirabelles

Recette de la tarte aux mirabelles
Pour 8 personnes


 Ingrédients :

  • 1 pâte feuilletée du commerce (ou maison si vous avez du temps)
  • 4 cuillères à soupe de farine
  • 5 cuillères à soupe de sucre
  • 800 gr de mirabelles


Préchauffez le four à 200°C

Etalez la pâte avec son papier de cuisson dans un moule à tarte







Dans un bol, mélangez 4 cuillères (à soupe) de farine et 4 de sucre



Déposez le mélange farine/sucre sur la pâte et répartissez bien


Coupez en deux les mirabelles et enlevez les noyaux


Disposez les mirabelles sur le mélange farine/sucre


Saupoudrez une cuillère à soupe de sucre sur l'ensemble des fruits


Enfournez 40/45 minutes à 200°C




A noter que j'ai perdu des kilos en mangeant des pâtisseries...
Attention : pas tous les jours... et qu'une seule part !

Recette du poulet du soleil épicé

RECETTE DU POULET DU SOLEIL ÉPICÉ
(pour 6 personnes)


Ingrédients :
- 6 blancs de poulet
- 4 tomates
- 2 citrons verts
- 2 oignons
- 2 petites gousses d'ail 
- 50 cl de lait de coco
- 2 cuillères à soupe de gingembre frais râpé
- 1 gousse de vanille
- 2 cuillères à soupe de curry (ou + selon goût)
- sel, poivre

Pelez, épépinez et concassez les tomates. Mélangez avec l'ail (préalablement râpé), l'oignon ciselé, le gingembre, le jus de citron vert et le curry.

Coupez le poulet en fines lanières. Ajoutez la marinade précédente et laissez poser 1/2 journée.

Versez le tout dans une cocotte. Ajoutez le lait de coco. 

Munissez vous d'un bon couteau et coupez votre gousse de vanille en 2 dans le sens de sa longueur. Séparez la gousse en 2 et raclez l'intérieur de cette demi-gousse à l'aide de la lame de votre couteau pour en extraire les graines. Ajouter les graines au mélange.

Salez, poivrez

Faites mijoter pendant 20 minutes à feu doux et à découvert.

C'est prêt !



Accompagnez avec du riz et des poivrons grillés au vinaigre (revenus à la poêle avec un peu d'ail)






jeudi 18 mai 2017

Broc en Sèvre 2017 - Vide-greniers et Bourse aux vélos

Vide-greniers solidaire
Broc en Sèvres
et
Bourse aux vélos
Dimanche 11 juin 2017
  • Emplacement : 12€
  • Dimension emplacement : 5m x 3m avec véhicule
  • Nombre d'exposants : 120
  • Inscription : brocensevre@gmail.com ou 06.19.84.97.67.
  • Bar et restauration
  • Animations musicales



Venez nombreux... Merci pour les enfants soutenus par les associations !


mardi 4 avril 2017

Crème au chocolat

Crème au chocolat
pour 6/8 personnes


Ingrédients :

  • 100 g de cacao non sucré 
  • 100 g de fécule de pommes de terre ou Maïzena
  • 200 g de sucre
  • 2 litres de lait entier
  • 4 jaunes d'oeuf


Dans un saladier :

  • Versez le cacao, la fécule de pommes de terre, le sucre
  • Ajoutez du lait froid petit à petit à l'aide d'un fouet
  • Stoppez lorsque le mélange est bien homogène et légèrement liquide
  • Ajoutez les jaunes d'oeuf
  • Mélangez


Dans une petite marmite :

  • Portez le reste du lait à ébullition
  • Versez la préparation précédente - ne cessez jamais de remuer
  • Portez à ébullition et stoppez la cuisson
  • Laissez refroidir


Que faire avec les blancs d'oeuf ? Des meringues biensûr !

dimanche 19 mars 2017

Laval virtual 2017

Laval virtual 2017

Les Laval Virtual Days sont une opportunité unique de découvrir la Réalité Virtuelle/Réalité Augmentée


Salle Polyvalente
Place de Hercé
53000 LAVAL



JOURNÉES GRAND PUBLIC
  • SAMEDI 25 MARS  :10H - 18H
  • DIMANCHE 26 MARS :10H - 18H

Billetterie sur place ou à l'Office de Tourisme de Laval
Découvrez les Nouvelles Technologies et les innovations du Virtuel autour d'animations surprenantes pour toute la famille. 
Tarif 1 jour : 7€
Tarif Réduit (demandeurs d'emploi, étudiants, -18 ans) : 5€ 
UN JUSTIFICATIF SERA DEMANDÉ.
Tarif 2 jours : 10€
Tarif Réduit (demandeurs d'emploi, étudiants, -18 ans) : 7€ 
UN JUSTIFICATIF SERA DEMANDÉ.
Gratuit pour les moins de 5 ans.


vendredi 17 mars 2017

BaraKàLivres - Vente solidaire

Barakàlivres

Vente de livres solidaire
les 18 et 19 mars 2017

Les associations "les Amis des Enfants du Monde" et "Juley, Enfants du Ladakh" organisent une GRANDE foire aux livres aux profits des enfants défavorisés.

Un grand choix de livres à petits prix... Venez nombreux !!!

  • Romans
  • Polars & Thrillers
  • Biographies & Mémoires
  • Culture & Société
  • Beaux livres
  • Bandes dessinées
  • Jeunesse
  • ...
Nouveau lieu (plus spacieux)  : 

Gymnase Château Nord - 18, allée de Provence - 44400 Rezé
Samedi  18 mars 2016 : de 15 h à 19 h
Dimanche 19 mars 2016 : de 10 h 18 h

Tramway : Balinière ou Château de Rezé


MERCI POUR LES ENFANTS !!!

mercredi 8 mars 2017

Recette de pommes pour l'apéro

Des pommes pour l'apéro

(pour 8 personnes)


Matériel :

  • Un pèle pomme
  • Un four
  • Un minuteur


Ingrédients :

  • 8 pommes à chair fermes

  • Préchauffez le four à 125°
  • Épluchez, évidez, coupez les pommes à l'aide du pèle-pomme
  • Disposez les tranches de pommes sur les grilles du four et feuille de cuisson
  • Enfournez 1 H 30 / 1 H 45 à 125° (retournez les tranches de pomme à mi-cuisson)
  • Ouvrez le four toutes les 15 minutes pendant 30 secondes




mercredi 1 mars 2017

L'écoute des pleurs des bébés

L'écoute des pleurs des bébés
Conférence-Débat


Par notre vécu, les pleurs des bébés peuvent nous mettre à mal ou nous posent questions. L'outil principal de communication de nos enfants sont les pleurs...  mais que veulent-ils nous dire ?

Une soirée débat est organisée à Orvault le samedi 25 mars 2017 :



VENEZ NOMBREUX !

jeudi 23 février 2017

Enfant tyran et autorité

Enfant tyran et autorité
Quelques conseils

Illustration Nathalie Jomard (quel talent !)

« Moi, Moi, Moi » ! Dans la rue, au travail, en couple ou en famille... ils agissent en fonction de leur seul bon vouloir, et font comme-ci l'autre, les autres, n'existaient pas. Qui sont ces adultes égoïstes, aux personnalités tyranniques ? D'anciens enfants rois, affirme le psychologue Didier Pleux qui a étudié ce nouveau phénomène dans son dernier ouvrage De l’adulte roi à l’adulte tyran de Didier Pleux (Odile Jacob, 2012).



Il a des rapports conflictuels avec son entourage, ne supporte aucune contrainte, impose son diktat à toute la famille... Bref, il est devenu un petit tyran. Pour rétablir l'autorité, mieux vaut lire les conseils de Didier Pleux, psychologue.

A quoi reconnaît-on un enfant roi ?
L'enfant roi dicte sa loi à ses parents qui ne l'ont jamais contraint à quoi que soit. Il est tyrannique et impose ses exigences à tout le monde. Il a tellement pris goût à son pouvoir qu'il n'a plus aucun respect pour personne et la recherche de son unique plaisir l'entraîne à nier l'autre. Il est devenu omnipotent.
Un enfant gâté risque t-il de devenir un enfant tyran ?
Pas forcément. Un enfant gâté a beaucoup reçu, mais on ne l'a pas forcément laissé prendre le pouvoir. Certains enfants sont privilégiés, matériellement et affectivement, mais ont appris à vivre avec les autres. Ils grandissent avec des cadres et des limites clairement posés.
N'est-il pas trop tard pour rétablir l'autorité ?
Plus on attend, plus c'est difficile. Mais l'enfant " tyran "  n'est pas heureux malgré son pouvoir. Il est aussi plus vulnérable, car il n'a pas acquis le principe de réalité. N'ayant jamais supporté la contrainte, il vivra très mal son premier chagrin d'amour, risque de tomber plus facilement dans des addictions... S'il n'est jamais trop tard, rétablir l'autorité s'avère extrêmement difficile.
Comment les parents peuvent-ils revenir à l'autorité ?
Pour commencer, ils doivent relativiser ce que la psychologie enseigne. Beaucoup de parents pensent que l'enfant va se construire par étapes, avec la vie. D'autres, que la frustration est synonyme de souffrance... tout ceci est faux.
Ensuite, il faut redéfinir des limites pour que l'enfant se confronte peu à peu à la réalité. Cela signifie qu'il faut inclure des moments d'efforts, d'ennui, d'attente, de services...
Il est du devoir des parents d'être vigilants, de s'interroger sur ce que l'enfant fait pour les autres. Obliger son enfant à aller au bout d'un cycle, lui imposer des contraintes et des frustrations (mettre la table, débarrasser...) relève de l'éducation. Cela passe souvent par une " guerre " au quotidien. Evidemment, ce discours déplaît à beaucoup de parents.
Pourquoi les parents ont-ils oublié de faire leur travail de parent ?
Bien souvent, les parents se laissent gouverner par leurs émotions et par leurs croyances dans la psychologie classique. Peur de traumatiser l'enfant, de ne pas en être aimé, croyance que l'enfant a un développement psycho-affectif quoi qu'il arrive... Les raisons sont multiples.
Avec la psychologie moderne, l'enfant a été mis sur un piédestal. Et certains parents ont remis en cause le principe de frustration. Dans cette mouvance du " tout psy ", l'éducation est devenu le parent pauvre. Là, on parle de faire la vaisselle, de ramasser des noix... Rien de transcendant, des choses simples, du bon sens, la vie en groupe.

Les parents doivent-ils se justifier lorsqu'ils font preuve d'autorité ?
Non. Il faut arrêter la plaidoirie. Les parents ont le droit d'être injustes, de se tromper, de couper momentanément la relation avec leur enfant quand ce dernier est trop pénible. Etre autoritaire ne signifie pas être agressif. Cela signifie s'occuper de son enfant, ne pas le laisser tout seul. Et puis éduquer, ce n'est pas être aimé. Il faut apprendre à accepter le conflit, le désamour parfois.
Le parent ne doit pas se laisser chosifier par son enfant, qui doit comprendre que sa mère n'est pas un lave-linge doublé d'un frigo et d'un portefeuille...
 Que conseillez -vous aux parents ?
Il faut revenir au principe de réalité. Revenir à l'interdit. Certains parents se disent qu'il vaut mieux fumer un joint avec son enfant plutôt qu'il le fasse en cachette. Ils préfèrent héberger le petit copain sous leur toit et fournir les préservatifs que d'imaginer leur fille faire l'amour dans une voiture... Tout devient trop permissif, trop tôt. Pour les enfants, c'est trop facile. Ils ne se construisent pas de cette façon-là.
Marie-Lucie VANLERBERGHE
Pour les enfants les plus jeunes :
Pour les tout-petits, nous ne faisons pas assez attention aux "5 S": surstimulation ( l'enfant est toujours en hyperactivité, pas de temps de "rien".. "surconsommation": d'un jeu, à un goûter, à un dessin animé à une relation, etc... "surprotection": sans nous en rendre compte nous protégeons nos petits, ce qui est normal, mais il apprend aussi qu'il est "seul" et qu'il a toujours raison... "survalorisation": nous avons tendance à trop positiver ce font nos enfants, nous n'évoquons pas assez ce qui doit être amélioré, etc. "surcommunication": les parents parlent trop, alors que c'est le "faire" qui instruit aussi le tout-petit. Bref, à l'école et chez la Nounou, cela va souvent mieux car les enfants ne sont pas "uniques" et et peuvent être stimulés, protégés, valorisés et écoutés "sans qu'ils soient le centre du monde"...
Ce n'est pas la "fusion" qui détruit mais le fait qu'il a appris qu'il était un demi dieu...

N'attendez pas qu'il "prenne conscience" de l'autre, obligez-le!
La PCER d'Ellis est une très bonne psychothérapie pour l'intolérance aux frustrations...
Didier Pleux
De l'enfant roi à l'enfant tyran de Didier Pleux, chez Odile Jacob
De l’adulte roi à l’adulte tyran de Didier Pleux, chez Odile Jacob
Demandez la permission aux enfants, d'Eric Civanyan, en salles le 4 avril 2007
sources : Cliquez ici ou encore ici


vendredi 10 février 2017

Recette des cookies-Yi

Recette des cookies-Yi

28/30 biscuits


Ingrédients :

  • 120 g de beurre doux ramolli
  • 180 g de sucre roux ou sucre vanillé maison
  • 220 g de farine
  • 1 oeuf
  • 1/2 c. à café de levure
  • 1/2 c. à café de sel
  • 1 c. à soupe 1/2 de rhum brun antillais
  • 100 g de mélange graines de courge, cranberries, amandes effilées ou deux sachets de 50 g de mélange tout prêt de chez SUN
  • 140 g de pépites de chocolat noir
  Deux techniques : au robot avec feuille ou avec vos mains... A vous de choisir !

  • Travaillez le beurre en pommade avec le sucre.
  • Ajoutez l'oeuf.
  • Ajoutez la farine, la levure et le sel.
  • Ajoutez le rhum.
  • Ajoutez les deux sachets de chez SUN et les pépites de chocolat.
  • Remuez délicatement.

  • Mettre l'appareil au réfrigérateur pendant au moins une heure.

  • Préchauffez le four à 145°C.

  • Sur une plaque silicone faire des petites boules.
  • Enfournez 20 minutes à 145°C.
  • Sortez la grille du four.
  • Laissez refroidir au moins 30 minutes.






jeudi 9 février 2017

Manipulateur - Reconnaître et aider une personne sous emprise

Manipulateurs

Démasquer un manipulateur

Reconnaître et aider une personne sous emprise



La Bull'à'Moa a été sous l'emprise d'un manipulateur pendant quelques années... Un jour elle s'est réveillée, libérée !
Désormais, elle pense seule, décide seule ou presque, car elle a une famille, mais dans le respect de tous !
Oups ! Je parle à la troisième personne. Cette tranche de vie a été éprouvante. Je me sentais sous l'emprise de cette personne, mais j'étais incapable de m'affirmer, de réagir. Parfois, c'était confortable, rassurant... Parfois, c'était humiliant, gênant... J'avais peur de perdre ce lien particulier que j'avais avec cette personne (que j'interprétais comme de l'amour) et de ses colères. J'étais résumé à pas grand chose en fait.

Un beau jour... J'ai osé... J'ai osé dire "STOP !"

Voici quelques articles  :

« Manipulateur » au masculin, mais, l’on peut tout aussi bien lire « manipulatrice » car cela concerne tout autant les femmes que les hommes.

Comment démasquer un manipulateur ?


Conjoint, amis, collègues, enfants ou parents… Les manipulateurs se cachent sous les traits de Monsieur Tout-le-monde – souvent parmi nos proches.
Ces sont des gens calculateurs, narcissiques, pervers et mythomanes qui ne reculent devant rien pour arriver à leurs buts. Les manipulateurs sont de mauvaises personnes qui poussent à la faillite, à l’éclatement d’une famille entière et parfois au suicide… On l’est  dès son plus jeune âge. Il ne s’agit pas d’enfants manquant d’affection ; mais au contraire d’enfants pourris gâtés. Ils jouent souvent les victimes faisant passer leur fratrie pour des bourreaux grâce à des mensonges bien ficelés leur permettant de manipuler leurs parents… Ils deviennent vite de beaux parleurs et séducteurs pour que les autres leurs accordent facilement leur confiance. Ils ne supportent pas l’abandon et continuent à te harceler si tu leur résistes. Voici comment savoir si la personne a bien ce caractère :

1 - Un manipulateur te fera culpabiliser au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour ou de la conscience professionnelle. Au nom de ce lien il te fait pression pour obtenir ce qu’il souhaite de toi. Il va te reprocher par exemple : « tu te dis mon ami et tu refuses portant de m’empreinte cette somme ! ».  Il essaiera de te déstabiliser et culpabiliser pour soutirer la somme… Ou il te dira  aussi : « si tu ne fais pas ça, je ne vois vraiment pas comment tu peux dire que tu m’aimes »…
2 - Le manipulateur profite des ressources des autres ; que ce soit de l’énergie, du temps, argent, travail, résultats, estime, admiration… il « réussit à faire faire aux autres ! » afin d’épargner à lui-même l’effort, les dépenses … et il te répéter souvent « si j’avais été moi à ta place je l’aurais fais pour toi ! ».
3 - Il ne communique pas clairement ses sentiments et opinions. Tu ne sauras jamais rien de ses souffrances. Il ne te révélera jamais ses points de faiblesses pour garder sa position de force. Il craint que les autres leurs fassent ce qu’eux-mêmes font.
4 - Ses réponses sont souvent de façon floue. Quant tu lui poses une question personnelle, un manipulateur ne répondra jamais clairement. Il veut tout savoir sur tout mais il ne dit rien sur lui-même. Ses réponses sont toujours d’une manière évasive.

5 - Ses opinions, ses comportements, ses sentiments… changent selon les personnes ou les situations.
6 - Il met en doute les qualités, la compétence et la personnalité des autres. Il te jugera ouvertement, te critiquera sans en avoir l’air et te dévalorisera. S’il d’agit de ton conjoint, alors il te répétera souvent : «tu n’est rien sans moi ! », s’il est ton collègue il te dira tout le temps : « je t’ai tout appris ! »….
7 - Face à une personnalité dominante ou qui l’a clairement identifiée, un manipulateur utilisera l’entourage commun pour arriver à ses fins. Il ne saura jamais affronter une personnalité forte ; par crainte d’être démasqué.
8 - Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner. Tous les rapports passent impérativement par lui ! Il doit rester le dominant dans sa famille, cercle d’amis…
9 - Lorsqu’il ne contrôle pas une situation, il réagira par la fuite, la démission, la rupture…
10 - Il joue souvent la victime pour qu’on le plaigne. Il se sert de l’empathie des autres pour atteindre ses fins.
11 - Il utilise les croyances profondes de son interlocuteur : religion, vécu, expériences, confidences… par exemple : « au nom de la religion, tu dois m’aider financièrement. Tu es un bon croyant et tu es généreux … ». Ainsi, tu te sentira contraint de l’aider.
12 - Il menace de façon déguisée ou en employant un chantage ouvert.

13 - Il change carrément de sujet au cours d’une conversation qui le concerne.
14 - Il n’aime pas les réunions et les sorties en groupes.
La raison est qu’il veut garder le pouvoir sur chacun ; et en groupe cela est difficile. Il va donc observer et n’échange pas un mot ?
15 - Il mentira sur ses échecs et ses souffrances. Il dira toujours que sa vie est magnifique et que tout va bien. Jamais il ne se dévoilera au grand jour. Il prêche le faux pour savoir le vrai.
16 - Il est d’un égo démesuré même dans ses rapports avec ses enfants.
17 - Il ne montrera jamais sa jalousie au sein de son couple, mais il coupera l’Autre progressivement de tout son entourage social pour être sûr de le dominer.
18 - Dans la bouche d’un manipulateur, la critique est un sujet qui revient souvent sur les autres, jamais sur lui-même. Il se met en colère pour le moindre jugement.
19 - Il est exigeant des autres (fidélité, écoute, évolution, partage, solidarité…) ; mais n’appliquera jamais cette même exigence dans ses actes.
20 - Il vous flattera pour vous  plaire, vous fera des cadeaux, se mettra soudain aux petits soins pour vous avant de vous demander quelque chose..

Source : Cliquez ici


Comment identifier une personne sous emprise ?

Avant d'aider une personne sous emprise, il faut pouvoir identifier que cette personne est sous emprise. Dans certains cas, cela tombe sous le sens, mais souvent, c'est totalement invisible, les choses empirant tout doucement, ce processus peut se mettre en place sur plusieurs années, il est toujours impératif de revenir au point de départ et évaluer l'évolution de la situation...

1 - La personne change de comportement : son discours n'est plus le même, ses habitudes non plus, elle critique des choses qu'elle appréciait auparavant, fait des actes allant à l'encontre de ses principes moraux, de ses valeurs, de ses habitudes...
2 - La personne change de style vestimentaire, se néglige physiquement : cesse de prendre soin de son apparence.
3 - La personne s'isole : elle voit de moins en moins de monde en dehors du cercle du manipulateur, si celui-ci est identifié, arrête ses activités extérieures, même si elle les adorait... Voit de moins en moins ses amis, sa famille...
4 - La personne se dévalorise, pense qu'elle ne vaut pas grand chose.
5 - La personne ne se sent pas heureuse, se dit peut-être déprimée, sent que quelque chose ne va pas sans pouvoir le nommer.
6 - La personne devient apathique : motivée pour de moins en moins de choses, fait de moins en moins de choses dans sa journée, reste sans rien faire, devant la télé par exemple, alors qu'auparavant elle était plutôt dynamique, meneuse.
7 - La personne a une fatigue récurrente latente sans raison valable.
8 - La personne prend ou perd du poids de façon anormale ou inhabituelle.
9 - La personne a des troubles du sommeil.
10 - La personne développe des maladies somatiques : maux de tête, de dos, maladies de peau, maladies du système sanguin...
11 - La personne commence une conduite addictive : alcool, cannabis...

Ces signaux peuvent laisser penser qu'il y a violences psychologiques et harcèlement moral, dont l'instauration d'une relation d'emprise.

Que faire si vous identifiez cette situation pour une personne à laquelle vous tenez particulièrement ?

N'oubliez pas que cette personne est sous emprise, que son fonctionnement cognitif est paralysé/parasité par celui de son manipulateur. Avec une personne sous emprise, il faut également faire le deuil d'une communication normale, sinon, cela se retournera contre vous.
Vous ne pouvez globalement rien faire, seule la personne sous emprise peut prendre conscience de sa situation et décider de la changer. Vous ne pouvez qu'être là et garder la porte ouverte.

1 - Ne surtout pas lui parler de front, ne pas lui dire qu'elle se trompe, lui dire qu'elle est manipulée, cela ne fera que renforcer l'emprise exercé sur cette personne, renforcer sa croyance que le monde extérieur est sinon dangereux au moins hostile.
2 - Ne pas exercer des pressions d'aucune sorte, ne pas utiliser la force verbale ou physique pour lui faire comprendre, c'est le meilleur moyen de voir les liens être coupés définitivement.
3 - Ne dites pas de mal du manipulateur, cela se retournera contre vous "tu vois ils ne m'aiment pas !"... Hé oui la preuve en est faite.
4 - Préserver le lien qui vous retient à elle coûte que coûte, c'est à vous de faire l'effort, car le manipulateur tente de couper ce lien pour parfaire une emprise totale. Pour préserver ce lien, il faut savoir ravaler sa fierté, mettre de l'eau dans son vin, etc. Accepter et puiser dans ses ressources internes. C'est dur et épuisant mais plus le manipulateur est fort, plus il tentera de briser ce lien et plus vos rapports avec lui seront psychologiquement violents. Feintez, cachez vous, évitez les attaques frontales, soyez malins, mais tenez. N'entrez jamais en guerre ouverte.
5 - Soyez patients, très patients... Tout se joue sur la durée. Tolérez la scène de destruction qui se joue sous vos yeux, ce n'est pas votre faute et vous ne pouvez rien y faire, seule la victime peut ouvrir les yeux. n'intervenez pas, cela se retournera contre vous.
6 - Replacez toujours la normalité, les limites saines, dans la conversation, l'air de rien. Racontez votre quotidien, vos joies et vos bonheurs, le manipulateur ne supporte pas le bonheur et la victime est privée de plaisirs, rappelez-lui que ça existe, faites étalage de vos émotions positives. Glissez dans la conversation des situations et des scènes en relation avec la réalité allant en contradiction avec son vécu : "oh un tel et une telle viennent de se marier, ils nagent dans le bonheur, elle rigole tout le temps, ils passent leur temps à se faire des petits bisous et à sortir" (= tu vois quels sont les rapports d'amour normaux dans un mariage ?), "tu te souviens de untel ? Il a été licencié - pas d'argent - mais en a profité pour s'offrir des vacances au soleil" (= le manque d'argent n'est pas un frein au bonheur ni à la liberté), "avec les copines, on a décidé de se faire une soirée fille à la salle de sport tous les jeudi soirs, on s'amuse comme des folles, ça fait du bien" (= c'est dommage que tu ne viennes pas, pourtant tu adorerais)... Je vous laisse composer en fonction du tempérament de la victime.
7- Rappelez-lui son passé, ce qu'elle aimait, les moments de bonheur partagés. Un rappel du bonheur ne fait pas de mal dans une situation où tout n'est que douleur et confusion, chagrin et monotonie. Cela permet de réveiller les sensations positives du passé, sensations oubliées, mais qui peuvent revenir, et pour lesquels elle doit se battre.
8 - Réveillez son esprit critique par des questions commençant par "et tu trouves ça normal que ... ?" ou "que penses-tu de ... ?". Le manipulateur la nie en tant qu'être pensant, donner-lui la possibilité d'exister et de s'exprimer. Réhumanisez-la.
9 - Complimentez-la. Même sous emprise, un compliment, une flatterie, ça fait toujours plaisir (et au passage ça renforce le lien). Sans compter que cela redonne un peu de vitalité à l'estime de soi, que le manipulateur piétine allègrement.

Bref usez et abusez de la manipulation positive...

Quand la victime commence à prendre conscience de la situation, qu'elle vous dit qu'il se passe des choses étranges dans sa vie, qu'elle ne va pas bien, ne minimisez pas ses dires, croyez-la. Dites-lui que la situation qu'elle vit n'est pas normale, ne parlez pas immédiatement de manipulation, ne critiquez pas immédiatement le manipulateur qui est encore tout puissant dans son esprit, et vers lequel elle pourrait repartir. Il semblerait que les victimes de manipulation se conduisent avec la manipulation comme des drogués avec leur produit. Ne criez pas victoire trop vite, attention à ne rien faire qui mette en danger votre lien à la victime. Celle-ci est dans une sorte de flou, elle ne sait plus ce qui est vrai ni ce qui est faux. Rappelez-lui que vous êtes là, que vous tenez à elle, que vous êtes à sa disposition pour l'écouter, mais ne forcez rien, ne jugez pas sa situation, ni ce qu'elle a pu faire pendant cette période, c'est elle et elle seule qui peut se débarrasser des liens qui la lient au manipulateur.

Comme toujours, usez et abusez de la manipulation positive...


Quand enfin elle exprime le souhait de partir, de sortir de l'emprise :

soyez présents ! Tendez la main, ouvrez votre porte et votre porte-monnaie (oui en général on sort de ce genre de relation plumé si ce n'est surendetté). Et soyez patients, très patients...
La victime doit se retrouver, retrouver ses repères dans la réalité, se réapproprier une intimité, reconstruite son âme, sa vie, faire face à la violence subie, se débarrasser de tous les comportements et toutes les peurs induites par l'agresseur... C'est un énorme travail (croyez-moi !).
Vous pouvez l'aider en :

1 - Étant patient et la laissant seule si elle le souhaite, même si elle se lève à midi, mange n'importe quoi, reste enfermée... Il faut se retrouver avec soi-même un long moment après avoir vécu l'omniprésence du manipulateur... L'intimité, le droit à la vie privée, c'est un bonheur sans nom.
2 - En étant à son écoute, même si elle ressasse et ne pas le lui reprocher... Parler, c'est évacuer une part du traumatisme.
3 - En lui proposant une aide psychologique, votre aide est certainement bénéfique, mais rien ne remplace un professionnel, et dans ces cas là, deux aides valent mieux qu'une.
4 - En lui proposant un retour progressif à une vie sociale : activité artistique, sportive, musicale... Éviter de lui parler argent et travail, elle n'est pas prête pour travailler à ce stade, elle a besoin de toute sa tête et de temps pour se reconstruire.
5 - En lui proposant des activités de loisir, des sorties, des balades, en lui donnant le droit de se réapproprier le plaisir.
6 - En lui réapprenant à vivre dans le monde réel : gestion des comptes, des papiers, les aides dont elle peut bénéficier...
7 - En lui ôtant tout sentiment de culpabilité : ce qu'elle a vécu n'est pas de sa faute, le manipulateur est un prédateur, cela peut arriver à tout le monde, le processus ne fonctionne que parce qu'il est indétectable au départ. N'hésitez pas à le rappeler... On ne le dit jamais assez !
8 - En lui apportant une présence affective, chose qu'elle n'a pas eu depuis longtemps.
9 - En lui renvoyant une image positive d'elle-même. Ai-je déjà dit : usez et abusez de la manipulation positive...?
10 - En reconnaissant son statut de victime, sa souffrance, le traumatisme en cours et la violence subie.
11 - En l'aidant à repérer et comprendre et nommer toutes les situations anormales subies, en parlant de la manipulation et en se documentant sur le sujet.

En tous cas, laissez la victime faire son chemin dans sa tête. Même si elle a l'air passive et apathique (c'est super dur de sortir de l'apathie), soyez assuré qu'elle n'a pas bravé toutes les phases de la sortie de l'emprise, réveillé sa force de vie, mis en œuvre toutes ses forces, pour rester à ne rien faire le reste de sa vie. C'est certain... A un moment, elle sera assez reconstruite pour que la vie reprenne le dessus. Mais ça peut être long, se compter en mois ou en années, mais ça viendra. La sortie de l'emprise rend fort !

Source : cliquez ici



Comment manipuler un manipulateur ou comment ne pas rentrer dans son jeu ?


Le manipulateur vous tend sans cesse la perche pour vous obliger à vous exposer en vous incitant à prendre personnellement les choses en main. Il se sert de vous pour réaliser ce qu’il ne veut pas faire, aussi veillez à ne pas vous engager, à lui répondre de manière imprécise, à l’image de son message qui est toujours incitatif, mais peu précis.

Il est important de limiter au maximum les contacts directs avec le manipulateur. Évitez les tête-à-tête, porte fermée, sans témoin. Pratiquez l’art de l’esquive en reportant, autant que faire se peut, les réunions en face à face.

Il vous incitera à communiquer, le plus souvent par écrit afin qu’il puisse garder des documents contre vous. Aussi, faites attention au contenu de vos messages ; en répondant sans réfléchir, par écrit, à ses ordres ou à ses réflexions orales, vous creusez votre propre tombe.

Il sait se protéger en ne laissant que le minimum de preuves derrière lui, il cherche à vous compromettre en constituant « un dossier accablant » constitué essentiellement de vos e-mails et de vos courriers. Attention à ne pas vous piéger vous-mêmes !

Dans les réponses orales à ses injonctions, refusez de rentrer dans le jeu :

1 -  Avant de chercher à vous justifier, observez-le et posez-vous ces questions : Quel est son problème? Que cherche-t-il à me faire dire ?

2 - Sachez rester dans le flou, comme lui d’ailleurs, ne répondez pas de manière directe si cela engage votre responsabilité de façon injustifiée.

3 -  Sachez répondre de manière impersonnelle en utilisant des phrases toutes faites, des proverbes. Amenez-le à apporter des précisions à son discours avec lequel il cherche à vous appâter.

4 -  N’utilisez jamais le « je ». Employez un pronom indéfini, comme le « on ».

5 -  Évitez l’agressivité, cela lui dira qu’il vous a atteint(e) et blessé(e).

6 - Sachez lui renvoyer de façon neutre son information. N’entrez pas dans la discussion qu’il cherche à engager.

7 -  À des questions concernant l’activité de votre entreprise ou la qualité de travail de vos collègues, ou la qualité de votre management, si vous ne pouvez pas faire autrement que vous taire, répondez par exemple :

« C’est votre opinion, on peut le croire, vous avez le droit de le penser, c’est possible, ça peut arriver, chacun ses goûts, ne vous inquiétez pas pour moi, j’ai la conscience tranquille, je n’en doute pas, c’est intéressant, mais que voulez-vous dire par là », ou quelques onomatopées passe-partout comme, « ah bon, incroyable, vous me l’apprenez, vous m’étonnez… ».

8 - Evitez de lui parler de votre vie privée ou de lui tendre la perche en exposant des photos personnelles. Des sites comme « Facebook », consultables par tous, constituent une arme terrible contre vous.

Vous l’aurez compris, il s’agit de ne pas lui fournir de prise sur vous.

9 - Ne faites pas rentrer son discours ou ses actes dans votre monde personnel, il cherche à vous obliger à prendre parti.

10 - Maintenez une distance suffisante pour vous permettre de rester spectatrice et non pas actrice.

La distance que vous mettrez entre le manipulateur et vous-même l’obligera, soit de se démasquer pour parvenir à ses fins, soit d’aller chercher ailleurs une autre victime.

Si vous l’amenez à sortir de sa prudence, sachez accumuler des preuves contre lui en gardant ses courriers électroniques, en ayant des témoins, et, pourquoi pas, en enregistrant ses discours ou en prenant des photos. Ce qui peut lui arriver de pire, c’est de se retrouver avec des preuves incontestables contre lui.

Alors, ne tombez pas dans le piège que le manipulateur vous tend.

D’une certaine manière, en appliquant ce qui est dit plus haut, la meilleure façon de se débarrasser d’un manipulateur, c’est de le manipuler.

Dr Henri PULL.