BB PUNITION - COLERES/AGRESSIVITE/CRISES

                                                                        Illustration : Nathalie Jomard


Interdire, confisquer, isoler, 

n’a aucun sens pour l’enfant de moins de trois ans

L’enfant ne peut pas comprendre l’enjeu de la punition


Parler, expliquer, répéter, rester calme, ne pas se laisser dépasser
Dire « ce n’est pas possible ! »
Est l'unique réponse


On ne laisse pas tout faire !!!


Les jeux de règles ne sont pas possibles avant trois ans.

L’enfant âgé de moins de trois ans est régit par ses pulsions, il ne peut pas se contenir. 
C’est à l’adulte de l’aider à contenir ses émotions
Levez la main contre la fessée !!!






Prendre l’enfant à part, faire un jeu à l’écart du groupe ou bien il est peut être épuisé et a besoin de se reposer, de faire une pause. Il faut que l’adulte réponde à ses besoins.

Etre juste, c’est répondre aux besoins de l’enfant, de chaque enfant. Les enfants sont différents et les besoins diffèrent aussi.

Pour se sécuriser les enfants vont chercher les limites.


Cliquez sur les liens :

Alternatives à la punition
Colères, agressivité et crise de l'enfant
La morsure
Frustration
L'enfant tyran
Complexe d'Oedipe
Demander pardon / pardonner


Bébé secoué :
de nouvelles recommandations


Chaque année, près de 200 nourrissons sont victimes du syndrome du «bébé secoué», en France. Pour sensibiliser le grand public à cette forme de maltraitance encore méconnue et aider les professionnels de santé à mieux diagnostiquer les cas, la Haute autorité de santé (HAS) publie pour la première fois des recommandations.


Ainsi, la HAS conseille aux jeunes parents de «se mettre à l’écart» lorsqu’ils sont énervés ou épuisés, et de demander de l’aide à leur entourage pour calmer leur bébé. Lorsque ses pleurs se font incessants, le bon réflexe à adopter est de le coucher dans son lit, sur le dos, et de s’isoler soi-même. Elle préconise également la mise en place d’un suivi des parents dès la sortie de la maternité, pour les informer sur les pleurs du nourrisson, les gestes d’exaspération qu’ils peuvent entraîner et les conséquences irréversibles d’un acte de secouement.



Un bébé peut pleurer deux heures sans s'arrêter... Si vous constatez que ce n'est plus supportable :


1 - Couchez l'enfant dans son lit

2 - Sortez dans le jardin, sur le balcon, sur le palier pour décompresser
3 - Appelez une voisine, un(e) ami(e), un parent,  afin de vous venir en aide



A méditer :
Quand on frappe les adultes, c'est une agression.
Quand on frappe les animaux, c'est de la cruauté.
Quand on frappe les enfants, "c'est pour leur bien".

Toute violence sur mineur est un délit pouvant faire l'objet de poursuites judiciaires, voire d'une peine de prison.

LIVRES :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Hello !
Merci de me laisser un p'tit commentaire :)
N'hésites pas à revenir, je réponds à tout le monde !